ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Médecine et Chirurgie du Pied

Foot Medicine and Surgery
0759-2280
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 27/3 - 2011  - pp.82-88  - doi:10.1007/s10243-011-0317-9
TITRE
Anatomie et imagerie de l’articulation tarsométatarsienne (articulation de Lisfranc)

TITLE
Anatomy and imaging of the tarsometatarsal joint (Lisfranc joint)

RÉSUMÉ

L’articulation tarsométatarsienne (articulation de Lisfranc) unit les cinq métatarsiens au tarse antérieur (os cunéiforme médial, intermédiaire et latéral, et cuboïde). Articulation synoviale, constituée de trois compartiments à surface plane, elle est caractérisée par sa stabilité, conditionnée par son interligne en ligne brisée, liée à la disposition en mortaise de la base de M2 et des trois cunéiformes, et par l’importance de son système ligamentaire, comportant en particulier le ligament interosseux cunéométatarsien médial (ligament de Lisfranc). Sa pathologie est dominée par les lésions traumatiques qui s’observent lors d’accidents violents comportant notamment une flexion plantaire forcée. L’imagerie fait essentiellement appel aux radiographies standard, à la tomodensitométrie (TDM) et à l’imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM). La radiographie standard reste l’examen de première intention, mais le risque de méconnaissance ou de sous-estimation des lésions doit être souligné. Examen de référence de l’os minéralisé, grâce à sa résolution spatiale et ses reconstructions multiplanaires et tridimensionnelles, la TDM est la technique d’imagerie de choix dans la pathologie traumatique de l’articulation comportant le plus souvent des fractures multiples et des lésions associées. L’IRM apporte des informations plus précises pour les lésions ligamentaires et synoviales en particulier grâce à sa résolution en densité.



ABSTRACT

The tarsometatarsal joint (Lisfranc joint) is a synovial articulation of plane variety that is made up of three compartments. It is located between the bases of the five metatarsals and the anterior tarsal bones (medial, intermediate, lateral cuneiforms and cuboid bones). A great stability is provided by the particular shape of the joint compared to a mortise created by the cuneiform bones and the base of the second metacarpal, sometimes referred to as the “keystone concept”, as well as strong dorsal, plantar and interosseous ligaments, including mainly the first medial cuneometatarsal interosseous ligament (Lisfranc ligament). Traumatic lesions are the commonest disorders of this joint. Violent accidents including a mechanism of forced plantar flexion combined with rotation are the main causes of injury. Imaging of the tarsometatarsal joint includes conventional radiographs, computed tomography (CT) and magnetic resonance imaging (MR). Conventional radiographic projections remain the first-line imaging modality. However, owing to their often subtle radiographic presentation, Lisfranc lesions are frequently overlooked. Due to its excellent spatial resolution and three-dimensional imaging capabilities, CT is the procedure of choice for the evaluation of the injured foot. MR may be more accurate at detecting ligamentous and synovial disorders particularly owing to its high density resolution.



AUTEUR(S)
B. GRIGNON, D. MAINARD, G. OLDRINI, L. GALOIS

MOTS-CLÉS
Articulation tarsométatarsienne, Lisfranc, Anatomie, Tomodensitométrie (TDM), Imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM)

KEYWORDS
Tarsometatarsal joint, Lisfranc, Anatomy, Computed tomography (CT), Magnetic resonance imaging (MRI)

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (333 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier