ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Médecine et Chirurgie du Pied

Foot Medicine and Surgery
0759-2280
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 24/4 - 2008  - pp.181-185  - doi:10.1007/s10243-008-0172-5
TITRE
Apport des blocs anesthésiques dans l’évaluation du pied spastique. À propos d’une série de 64 blocs moteurs

TITLE
Value of anaesthetic blocks in assessing spastic foot. A series of 64 motor blocks

RÉSUMÉ

De nombreuses équipes s’appuient sur les blocs anesthésiques comme complément d’évaluation de désordres moteurs liés à la spasticité.

Cinquante-neuf patients ayant des pieds spastiques ont été sélectionnés sur une période de quatre ans et demi (depuis juin 2003) à partir d’une consultation spécialisée multidisciplinaire de spasticité. Ces patients ont bénéficié de blocs anesthésiques lors d’une hospitalisation de jour. Il s’agissait de patients d’âge compris entre 13 et 70 ans (moyenne 42,6 ± 22 ans), présentant une infirmité motrice cérébrale dans 26 cas, une hémiplégie vasculaire dans 25 cas, un traumatisme crânien dans trois cas, une maladie dégénérative dans trois cas et un traumatisme médullaire dans deux cas.

Les blocs anesthésiques ont été réalisés par des aiguilles spécifiques et un stimulateur, en respectant les techniques de repérage au niveau du nerf tibial postérieur ou de ses branches. L’agent anesthésique utilisé est la lidocaïne non adrénalinée à 2 % (Xylocaïne®) qui est souvent efficace et a une grande rapidité d’induction (cinq à dix minutes). Une évaluation analytique de la spasticité par le score d’Ashworth et fonctionnelle de la marche par le locomètre de Bessou a été réalisée pour chaque patient.

Soixante-quatre blocs anesthésiques ont été effectués. Parmi ces blocs, 49 ont été injectés au niveau du nerf tibial postérieur. Nous avons montré un gain constant du score d’Ashworth modifié de l’ordre de deux points en moyenne. Le gain moyen de la mobilité articulaire était de 12,25°, celui de la force des antagonistes était de 0,92 point. L’analyse de la marche réalisée apre`s les blocs n’a pas objectivé d’amélioration de la vitesse de la marche ni de la longueur du pas.

Les blocs moteurs anesthésiques représentent une étape nécessaire et souvent décisive de l’évaluation du pied spastique. Ils permettent de montrer les muscles les plus spastiques et de faire la part entre la rétraction et l’hypertonie musculaire.



ABSTRACT

Anaesthetic blocks are used by many teams for assessing spasticity and its complications.

Fifty nine patients with spastic foot were selected over a four and half year period (starting June 2003), from patients having attended a specialist consultation. The patients were aged 13 to 70 (average 42.6 ± 22 years), and presented the following ailments: cerebral palsy in 26 cases, stroke in 25 cases, brain injury in three cases, degenerative disease in three cases and spinal cord injury in two cases.

Motor blocks were performed with specific needles plus neurostimulator, using the technique for locating the tibialis posterior nerve and its branches. The anaesthetic used was mainly 2% non-adrenalized etidocaine (Xylocaïne®), which is generally effective and quick-acting. Spasticitywas analysed using theAshworth scale andwalking was assessed using Bessou’s locometer.

Sixty-four anaesthetic blocks were performed. Forty nine blocks were performed on the tibialis posterior nerve. The Ashworth modified scores constantly showed a decrease in spasticity (two points). The average gain in joint motion was 12.25, and in antagonist strength was 0.92 points. There was no significant improvement in walking speed or step length after the blocks. Results concerning quality and motor blocks were technique-dependent and required patient cooperation. Local anaesthetic blocks determined the relative contributions of over-activity and muscle shortening in generating pathological posture. Selective blocks help identify the muscle or muscles responsible for spastic patterns. There was no significant improvement in walking speeds following the blocks.

Anaesthetic motor blocks are a necessary and often decisive procedure as regards spastic foot assessment. They reveal the most spastic muscles and determine the relative contributions of overactivity and muscle shortening.



AUTEUR(S)
A. YAHIA, S. GHROUBI, O. KHARRAT, M. ELLEUCH, M.H. ELLEUCH

MOTS-CLÉS
Pied, Spasticité, Bloc moteur, Évaluation

KEYWORDS
Foot, Spasticity, Motor blocks, Evaluation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (132 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier