ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Médecine et Chirurgie du Pied

Foot Medicine and Surgery
0759-2280
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 22/4 - 2006  - pp.193-197  - doi:10.1007/s10243-006-0091-2
TITRE
Instabilité et laxité dans le syndrome d’insuffisance de l’arrière-pied

TITLE
Instability and laxity in rearfoot insufficiency syndrome

RÉSUMÉ

La notion d’insuffisance de l’arrière-pied doit être définie, d’une manière générale, comme une insuffisance due à l’instabilité provoquée par la perte de la stabilité active (pathologie neurologique) ainsi que comme une insuffisance due à la laxité provoquée par la perte de la stabilité passive (pathologie ligamentaire).

La définition correcte de l’instabilité et de la laxité a une réponse également au plan chirurgical: si l’intervention de remise en tension du rétinaculumdes muscles extenseurs est indiquée dans le cas d’une instabilité provoquée par un dommage proprioceptif pour la mise en état d’alerte des nombreux propriocepteurs contenus dans le rétinaculum avec activation de la stabilité active, cette intervention est peu efficace dans le cas d’une laxité où il faudra avoir recours à une plastie ligamentaire. En l’absence de cette distinction, il est difficile d’évaluer les résultats de l’un ou de l’autre type d’intervention rapporté dans la littérature: face à un diagnostic d’instabilité, référence est faite à des interventions indiquées pour une laxité.



ABSTRACT

Rearfoot insufficiency is a generic concept that covers insufficiency caused by instability – the loss of active stability (reflecting a neurological disorder) – and laxity caused by the loss of passive stability (reflecting a ligament disorder).

Correct classification of instability and laxity has surgical significance. Retightening the retinaculum of the extensors is indicated in the management of instability caused by proprioceptive impairment, since it forewarns the numerous proprioceptors in the retinaculum and induces active stability, but is ineffective in the presence of laxity, making desmoplasty the more appropriate procedure.

Failure to distinguish these two scenarios sometimes makes it difficult to evaluate case studies of the two procedures reported in the literature. A diagnosis of instability, in fact, may be followed by reference to surgical procedures appropriate for laxity.



AUTEUR(S)
G. PISANI

MOTS-CLÉS
Instabilité, Laxité, Syndrome d’insuffisance de l’arrière-pied

KEYWORDS
Instability, Laxity, Rearfoot, Insufficiency syndrome

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (858 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier